Faire Corps pour nos droits reproductifs

Animée par Lauren Bastide - Avec Lisa Carayon & Françoise Vergès, Déborah Lukumuena & Corinne Masiero

Une soirée exceptionnelle animée par Lauren Bastide autour des droits reproductifs, en partenariat avec Causette et le Planning Familial !

Date(s)
Jeudi 17 novembre 2022 à 19h
Lieu(x)
Salle de spectacle & YouTube
Tarif(s)
Entrée libre sur inscription / Accès libre en ligne
Durée
2h

Engagé·es pour nos droits reproductifs !

À l’heure où des millions d’Américain·es viennent de se voir barrer à l’accès à l’IVG, où l’Italie, récemment passée aux mains de l’extrême-droite, s’apprête à remettre en cause sa légalité, et où le droit à l’IVG est encore dénié dans une vingtaine de pays dans le monde, Le Carreau du Temple et Lauren Bastide, en partenariat exceptionnel avec Causette et le Planning Familial, affirment leur engagement à lutter pour la protection de ce droit en France.

Faire corps pour nos droits reproductifs - Invitées

La rencontre

Autorisé depuis la loi Veil de 1975, l’accès à l’IVG reste fragile, parce que les lobbies anti-IVG sont puissants, parce que l’extrême-droite menace ici aussi, parce qu’il reste suspendu au bon vouloir d’une poignée de député·es à l'Assemblée Nationale. Pour bien protéger un droit, il faut bien le comprendre. C’est pourquoi, sur la scène de la salle de spectacle, la soirée s’ouvrira par un échange avec deux chercheuses spécialistes de la question des droits reproductifs (cette expression recouvre le droit à l’IVG et à la contraception, mais aussi la prévention, l’accès aux soins, l’accompagnement de l’accouchement sous X…) :

  • La politologue Françoise Vergès, qui a rappelé dans Le Ventre des Femmes que là où l’IVG était dénié à certaines, il était imposé à d’autres, notamment à des Guyanaises dans les années 70.
  • La juriste Lisa Carayon, spécialisée dans le droit de la santé, qui nous guidera dans les spécificités de cette loi, ses nuances, ses complexités, ses points faibles et ses atouts.

À la suite de la rencontre, la vice-présidente du Planning Familial, Sarah Durocher, prendra la parole pour présenter les actions de l'association.

Lectures

L’échange sera suivi d’une lecture, sur scène, de textes littéraires* autour de l'avortement par deux comédiennes engagées : Déborah Lukumuena et Corinne Masiero. Pour un moment exceptionnel d’émotion, d’engagement et de partage.

*Textes lus : L’événement d’Annie Ernaux © Éditions Gallimard, Tout le monde peut être féministe de Bell Hooks © Éditions Divergences, Avortée de Pauline Harmange © Édition Daronnes

La soirée se clôturera par une dégustation de vins nature et engagés sélectionnés par Fleur Godart.

Le tout sera, comme toujours, gratuit et interprété en LSF. Venez nombreux·ses !

Inscription à la rencontre

Dans le cadre de cette soirée et dans le respect de la jauge de la salle de spectacle (250 places), un formulaire d'inscription a été mis en ligne le mardi 15 novembre 2022 à 18h sur cette page et toutes les places ont déjà été distribuées ! Pour celles et ceux qui n'ont pas pu s'inscrire, vous pourrez visionner en intégralité la soirée sur notre compte YouTube.

2 places maximum par réservation

En partenariat avec Causette

En partenariat avec le Planning Familial

Programme accessible aux personnes sourdes et malentendantes et traduit en Langue des Signes Française par la Scop Paris interprétation

En partenariat avec Le Comptoir des Mots, librairie organisatrice du cycle GIRLS power

Dégustation à l’issue de la rencontre de Me libérez pas je m’en charge, cuvée militante par Vins & Volailles et Jérôme Galaup, présentée par Fleur Godart

Françoise Vergès

Politologue et militante féministe décoloniale, Françoise Vergès est la présidente de l'association Décoloniser les Arts. Françoise Vergès grandit à l’île de La Réunion avec des parents militants communistes anticolonialistes et féministes. Dans les années 1970, elle est en France où elle milite, est journaliste à des femmes en mouvement, et éditrice à la maison d’éditions des femmes. En 1983, elle s’installe aux États-Unis où elle reprend des études en 1987, elle obtient une double licence summa cum laude en 1989 et un doctorat en Théorie politique en 1995 à l’université de Berkeley. Derniers ouvrages : Une théorie féministe de la violence. Pour une politique antiraciste de la protection (novembre 2020), Un féminisme décolonial (2019) et Le ventre des femmes. Capitalisme, racialisation, féminisme (2017).

Lisa Carayon

Lisa Carayon est maitresse de conférences en droit à l'université Paris 13. Membre de la CIMADE et du GISTI (associations de solidarité avec les personnes migrantes), elle participe en outre aux activité du Centre d'éthique clinique de l'hôpital Cochin. Spécialiste de droit de la santé, de la famille et des migrations, elle travaille notamment dans une perspective de genre. Elle étudie ainsi en particulier les droits reproductifs et les droit des femmes migrantes. Son travail porte enfin sur le statut juridique du corps et particulièrement sur les embryons et les corps morts.

C’est dans la salle d’Assemblée générale du Conseil d’Etat que le prix Carbonnier 2017, attribué par la Mission de recherche Droit et Justice, en partenariat avec les éditions Dalloz, a été remis à Lisa Carayon le 12 mars 2018, pour sa thèse intitulée La catégorie des corps. Etude sur l’humain avant la naissance et après la mort.

Corinne Masiero

Originaire de Douai, Corinne Masiero commence sur les planches de théâtre avant de faire des apparitions au cinéma : l’adaptation du roman de Zola Germinal, réalisé par Claude Berri (1993) et La Vie rêvée des anges d’Erick Zonca (1998). Le grand public la découvre sur le petit écran dans les téléfilms de Thierry Binisti et de Peter Kassovitz. Elle attire l’attention des grands réalisateurs et figure dans L’Emmerdeur de Francis Veber (2008), À l’origine de Xavier Giannoli (2009) et Persécution de Patrice Chéreau. En 2012, elle décroche le premier rôle de Louise Wimmer, spécialement écrit pour elle par Cyril Mennegun. Son interprétation inoubliable fait d’elle une révélation du cinéma français. Nommée pour le César de la meilleure actrice, elle tourne l’année suivante avec Jacques Audiard et est à l’affiche du film De Rouille et d’os. Depuis 2015, elle incarne le rôle principal de la série à succès Capitaine Marleau, diffusée sur France 3.

Engagée politiquement, l’actrice à la gouaille incroyable s’est présentée sur la liste du Front de Gauche de Roubaix aux municipales de 2014. En 2020, lors de la cérémonie des César, elle dénonce le manque de diversité de l'Académie des César dans une interview. En mars 2021, l'actrice dénonce le manque de considération du gouvernement pour la culture pendant la crise sanitaire, et alors qu'elle vient remettre le César du meilleur costume, elle se déshabille sur scène et apparaît nue et couverte de faux sang.

Déborah Lukumuena

Déborah Lukumuena débute comme actrice dans Divines d’Houda Benyamina, interprétation qui lui vaut le César de la meilleure actrice dans un second rôle en 2017. Elle est ensuite remarquée dans Les Invisibles (Louis-Julien Petit) et enchaîne les rôles pour le petit écran, notamment dans les séries Dix pour centNarvalo ou le téléfilm Belle, belle, belle. En 2021, elle donne la réplique à Gérard Depardieu dans Robuste de Constance Meyer (présenté en ouverture à la Semaine de la Critique), et est à l’affiche d’Entre les vagues d’Anaïs Volpé (en sélection à la Quinzaine des Réalisateurs) et de la série H24. On la retrouve actuellement dans Last Dance (Delphine Lehericey) et Saint-Omer (Alice Diop).

Me libérez pas, je m’en charge

Une cuvée militante par Vins & Volailles et Jérôme Galaup. Des cépages autochtones de Gaillac (Duras, Fer Servadou, Prunelard, Mauzac Vert, Muscadelle) pour un vin inclassable, entre sorbet cassis et nectar d'abricot. "Nos droits, nous nous sommes battu·e·s pour les obtenir, on n'a rien trouvé dans des pochettes surprises. La reconnaissance des minorités va de pair avec leur infantilisation, et rares sont les débats dans les médias où les personnes concernées sont invitées. Ce qu'il se passe lorsqu'une assemblée octroie du bout des lèvres le droit à l'avortement aux femmes, c'est que cette même assemblée le reprend ensuite. Donc merci, mais si vous voulez aider, commencez par laisser la place et la parole."

L'illustration puissante et joyeuse est signée @ida.bimbola

Événements à venir

19h

Faire Corps #3

Avec Lauren Bastide et Rose-Marie Lagrave

Événements passés

19h

Faire Corps #1

Lauren Bastide & Juliet Drouar

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles


1 cours d’essai de sport gratuit
50% de réduction sur les spectacles (hors tarification spéciale)
Gratuité pour les séances du Cinéclub
10% de réduction au bar du Carreau
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle

Vous pourriez également aimer

23 mars au 26 mars
Plusieurs horaires différents

Salon : Art contemporain

Drawing Now Art Fair 2023

14 avril au 15 avril
19h30

Spectacle : Danse

Counting stars with you (musiques femmes)

17 juin au 25 juin
Horaires à venir

Festival : Danse, Musique, Sport, Théâtre

Sur les bancs du Carreau 2023