XXX / bullet time

Pauline Tremblay / Maya Masse

Chorégraphes émergentes, Pauline Tremblay et Maya Masse explorent la disparition volontaire et la résistance à la violence, alliant imprévisibilité et musique live, à l’interface des sphères intimes et sociétales.

Date(s)
Mercredi 4 et jeudi 5 décembre 2024 à 19h30
Lieu(x)
Salle de spectacle
Tarif(s)
1 place au tarif A pour les 2 spectacles : plein 20€ / réduit 15€ / demi-tarif 10€
Réserver

À l’interface des sphères intimes et sociétales, deux femmes chorégraphes, émergeantes et intrigantes, enquêtent sur la disparition volontaire et la résistance à la violence. En partage, un goût pour l’imprévisible et la musique live.

Maya Masse, aka babygirl Wrestler, surprend ses propres sujets comme elle surprend son public. Elle revisite ici la pratique du krump, danse qui d’abord l’avait surprise à son tour puisque Maya Masse vient de la danse contemporaine avant de devenir krumpeuse. En compagnie d’un musicien, Louis Schild, elle aborde les états d’affrontement et d’explosion qu’on se plaît, de l’extérieur, à projeter sur le geste rapide et saccadé du krump. Sous la surface, elle en creuse la profondeur intérieure, avec sa composante spirituelle, célébrant une métaphore de la non-violence. Aussi bullet time explore le temps de réaction d’un corps qui résiste et se révolte, qui suspend les réactions préconçues et ouvre la voie à de multiples réponses face à la violence. Ce corps n’est pas discours, il est fiction.

Et il est réflexion, comme chez Pauline Tremblay qui a conjugué études en danse, lettres et philosophie. Avec son approche reliant l’intime et le politique, Pauline Tremblay commence à laisser son empreinte. Elle signe ici une réflexion sur l’effacement volontaire et la disparition artistique d’un danseur interprète qu’elle avait connu en son enfance. Entre fiction et autobiographie, entre le corps dansant et le corps social, elle aime jouer avec la suspension des frontières. En son univers aussi, la surprise est reine.

En partenariat avec Danse Dense #lefestival

Spectacles accessibles aux personnes malentendantes

Maya Masse s'est tournée vers le krump, un choix instinctif. Avec « bullet time », l'artiste répond par son outil corporel en mettant la discipline artistique à l'épreuve de différentes temporalités.
Le Temps (Suisse)

Pauline Tremblay

Formée au Conservatoire National de Région de Nantes en danse classique et contemporaine, Pauline Tremblay obtient sa médaille d’or (EAT) en danse contemporaine. Elle choisit d’allier la pratique à la théorie en effectuant une licence de Philosophie, un Master 1 en danse à Paris 8, un Master 2 en Lettres et Esthétique à Paris 7 et un Master 2 en danse thérapie. À partir de 2008, elle travaille en tant qu’interprète et performer pour les chorégraphes Vincent Thomasset (Topographies des forces en présence), Elie Hay (I like him and he likes me), Stéphane Fratti, Agnès Butet, Christian Bourigault et elle rejoint l’équipe de Gaëlle Bourges en 2018. En tant que chorégraphe, elle s’intéresse d’abord au format de la performance avec l’envie d’interpeller un public non nécessairement convoqué ou averti et d’investir des espaces non spécifiquement dédiés à l’art. Ses créations pour la scène conservent cette dimension performative et engagée, avec un travail spécifique sur l’adresse au spectateur et la création d’univers sonores et scénographiques débordant l’espace du plateau. Ses différentes collaborations artistiques sont à la base de son travail qui cherche la virtuosité dans l’hybridité et la transdisciplinarité. Inspirées par différentes sources (littéraires, cinématographiques, psychanalytiques…), ses créations se tiennent à la frontière de plusieurs formats de représentations et brouillent aussi les pistes entre autobiographique et fictif, geste et mot, intime et politique… dans l’idée de faire advenir du « différent » à partir du connu. Dans cette volonté de croiser le geste chorégraphique avec d’autres disciplines, elle collabore régulièrement avec la compositrice sonore Aude Rabillon et l’auteure et metteure en scène Elsa Ménard. Ses projets de créations et d’actions culturelles sont principalement portés par l’association R&D dont elle est une des chorégraphes et membre du comité artistique. Parallèlement, elle est invitée à intervenir comme pédagogue et danse-thérapeute sous forme d’ateliers et de workshops, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes.

Maya Masse

Maya Masse, danseuse née en 1990, participe en tant qu’interprète aux créations d’Akram Khan (London Olympic Games opening), Raphaëlle Boitel (Mac Beth, L’oubliée), Karim Bel Kacem & Maud Blandel (Cheerleader), Liz Santoro & Pierre Godard (Maps), Emilie Pitoiset (Where dis our love go), Cindy Van Acker (Shadow pieces, Without references), Christian Rizzo (Le syndrome Ian , HB5 , Une maison), Maud Blandel (Touch Down, Lignes de conduite, Diverti menti, Double septet, L’oeil nu) et Gisele Vienne (Crowd). Elle commence le krump en 2021 et rencontre Wrestler qui sera son ‘big homie’. bullet time est sa première pièce, co-signée avec Wrestler, Louis Schild, Caty Olive, et la première création du projet K.R.A.S.S.E., projet de recherche et création où se rencontrent le krump, les pratiques de body mind centering et de fasciathérapie, et les mouvements de pensées et d’actions féministes décoloniaux révolutionnaires. Pour imaginer ensemble, avec nos corps, un futur différent, meilleur.

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles


1 cours d’essai de sport gratuit
50% de réduction sur les spectacles (hors tarification spéciale)
Gratuité pour les séances du Cinéclub
10% de réduction au bar du Carreau
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle

Vous pourriez également aimer

28 janvier au 29 janvier
19h30

Spectacle : Danse

Silent Legacy

5 juin
19h

Débat / Rencontre :

Le vivant avec Camille Crosnier #3

20 septembre au 22 septembre
Ven 18h-23h / Sam 11h-22h / Dim 11h-17h

Festival : Gastronomie

Marché « Farmers Market » / Food Temple California