Silent Legacy

Maud Le Pladec feat. Jr Maddripp

Avec « Silent Legacy », Maud Le Pladec interroge les filiations d'aujourd'hui en compagnie de deux interprètes impressionnantes de liberté et d'imagination !

Date(s)
Mercredi 22 et jeudi 23 novembre 2023 à 19h30 et vendredi 24 novembre 2023 à 14h30
Lieu(x)
Salle de spectacle
Tarif(s)
Tarif A : plein 20€ / réduit 15€ / demi-tarif 10€
Durée
50 minutes
Réserver

SPECTACLE COMPLET : le spectacle est complet sur les trois dates. Une liste d'attente sera disponible à l'accueil/billetterie pour les représentations du mercredi et du jeudi soir uniquement (sans garantie d'entrée). Merci de votre compréhension.

En deux solos fascinants, Silent Legacy déconstruit les normes sociales et chorégraphiques. Portraits d’une (très) jeune krumpeuse qui fait sensation par sa liberté d’expression et d’une danseuse contemporaine de grande élégance, un vrai modèle du genre…

C’est par un dialogue inédit entre krump et danse contemporaine que Maud Le Pladec poursuit son enquête sur la sociologie du genre et l’héritage chorégraphique. Tout part de sa rencontre avec Adeline Kerry Cruz, petite prodige du krump âgée de dix ans. Elle vit à Montréal, loin des ghettos qui ont vu naître cette danse entre rage et aspiration spirituelle. Et pourtant son mentor est le très grand Jr Maddripp ! Car le krump, héritage universel et accessible à tous, se définit par sa véracité intime. S’il est né comme expression d’une rage liée à l’injustice raciale et sociale, chacun peut y exprimer sa propre fureur, concrète ou métaphysique. Et Adeline Kerry Cruz le prouve avec brio.

Ensuite, comme dans un jeu de vases communicants, le second solo appartient à Audrey Merilus qui a grandi en banlieue parisienne et livre ici sa personnalité à partir d’une formation et d’une technique contemporaine, héritées d’un siècle d’enseignement institutionnel, sans cesse renouvelé. Ayant débuté en conservatoire, cette femme cisgenre a travaillé, entre autres, avec Anne Teresa de Keersmaeker et Florentina Holzinger.

Silent Legacy, c’est l’universalité de la danse, où la beauté naît du partage de l’héritage.

Spectacle accessible aux personnes malentendantes

Dans un spectacle sur l’héritage de la danse, une fillette de 8 ans et son mentor prodiges de la danse communautaire de Los Angeles transmettent leur feu sacré à une jeune danseuse contemporaine.
Figaro
Maud Le Pladec symbolise la transmission entre les styles de danse, l'héritage de mouvements et d'inspirations qui traversent les générations.
L'Humanité
Réinventant la danse à deux comme à vingt-cinq ou à six, Maud Le Pladec électrise le féminisme et électrifie la danse entre cri sauvage et krump interstellaire.
Artpress
Le krump et la danse contemporaine se toisent, se confrontent et se répondent pour interroger, de façon aussi intense que sublime, leur héritage commun et leurs divergences.
Sceneweb

Maud Le Pladec

Après avoir suivi la formation exerce au Centre chorégraphique national de Montpellier, Maud Le Pladec est interprète pour plusieurs chorégraphes comme Georges Appaix, Loïc Touzé, Mathilde Monnier, Mette Ingvartsen ou encore Boris Charmatz. En 2010, elle crée sa première pièce Professor (prix de la Révélation Chorégraphique du Syndicat de la Critique), premier volet d’un diptyque autour de la musique de Fausto Romitelli puis en 2011, elle créé le second volet : Poetry. En 2013, Maud Le Pladec est lauréate du programme Hors les Murs de l’Institut français et effectue une recherche à New York sur le courant de la musique post-minimaliste américaine qui donnera naissance à Democracy avec l’Ensemble TaCtuS et Concrete avec l’Ensemble Ictus. En 2015, elle initie un nouveau cycle de créations autour de la parole donnée aux femmes en co-créant Hunted avec la performeuse new-yorkaise Okwui Okpokwasili. En 2016, elle travaille à l’Opéra national de Paris sur Eliogabalo avec le metteur en scène Thomas Jolly et sous la direction musicale de Leonardo Garcia Alarcon. Parallèlement, Maud Le Pladec est artiste associée à La Briqueterie – CDCN du Val de Marne. Depuis janvier 2017, elle succède à Josef Nadj et dirige le Centre chorégraphique national d’Orléans. Elle a créé depuis Borderline avec le metteur en scène Guy Cassiers, le solo Moto-Cross , Je n’ai jamais eu envie de disparaître avec l’auteur Pierre Ducrozet et Twenty-seven perspectives pour le Festival Montpellier Danse 2018. En 2021, elle a présenté Static shot avec le CCN — Ballet de Lorraine, et counting stars with you (musiques femmes), une création dédiée au matrimoine musical. Sa prochaine création prévue en 2022, Silent Legacy, prendra la forme d’un duo entre Adeline Kerry Cruz, 8 ans, jeune prodige du krump et la danseuse contemporaine professionnelle Audrey Merilus.

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles


1 cours d’essai de sport gratuit
50% de réduction sur les spectacles (hors tarification spéciale)
Gratuité pour les séances du Cinéclub
10% de réduction au bar du Carreau
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle

Vous pourriez également aimer

3 octobre au 21 mai

Projection : Cinéma

Cinéclub 2023-2024

12 mars
19h30

Projection : Cinéma

Mr Gaga, sur les pas d’Ohad Naharin

26 juin au 30 juin

Festival : Art contemporain, Art vidéo, Danse, Sport

Festival Jogging 2024