L’eau comme territoire

Les Rencontres de la Sorbonne 2023-2024

Deuxième rencontre « L’eau comme territoire » des Rencontres de la Sorbonne avec en invité·e·s : le juriste et professeur Jean-Pierre Beurier, le professeur Patrick Chaumette et le colonel de la gendarmerie nationale et chercheur Florian Manet !

Date(s)
Mardi 5 mars 2024 à 19h
Lieu(x)
En ligne
Tarif(s)
Gratuit sur inscription
Durée
1h15
Informations supplémentaires

Visio-conférences en accès libre. Inscriptions en ligne. Tous publics

S'inscrire sur ZOOM

Cette année, le cycle de débat-conférence des Rencontres de la Sorbonne en partenariat avec Le Carreau du Temple, propose un questionnement sur le thème de l’eau et des enjeux actuels liés à la crise que représente l’accès à cette ressource.

La rencontre

Une semaine après la première conférence Lutter pour l’eau, nous souhaitons poursuivre le cycle en abordant les questions d’appropriation d’espaces maritimes et de territorialisation des mers et océans. Les objectifs de cette conférence sont notamment de comprendre comment les territoires maritimes sont gouvernés, et comment nous pouvons concilier les enjeux environnementaux, socio-économiques et géopolitiques qu’implique l’utilisation de la mer au quotidien par de multiples secteurs et les mobilités permanentes au sein de ces espaces.

L’eau, tout particulièrement celle des espaces maritimes, représente un enjeu en termes d’appartenance et de propriété : par sa nature, l’eau semble être un endroit et un bien appartenant à tout le monde et, à la fois, à personne. Éclaircir des questions juridiques et sociopolitiques devient, alors, nécessaire. La gestion des eaux maritimes a impacté directement la vie de nos sociétés tout au long de l’histoire. De ce fait, il est important de comprendre de quelle façon les territoires aquatiques et particulièrement maritimes sont gouvernés, comment les droits humains sont préservés dans ces territoires. Nos invité·e·s nous accompagneront dans la compréhension de cet univers tant mystérieux que concret.

Nous allons explorer les implications qui émergent de la qualification de « biens communs » des espaces maritimes. De fait, la limitation des eaux et leur intégration dans l’espace nationale offrent des perspectives d’évolution diverses. Cette conférence aura donc pour but de faire dialoguer des professionnels aux champs d’expertise divers afin de dégager une compréhension de limites et des complexités des espaces maritimes en tant que territoires pratiqués parfois de manière similaire aux territoires terrestres. Il sera également nécessaire d’aborder les limites et les problématiques liées à l’application du droit en haute mer face aux imprévus et mises en périls comme la piraterie, le narcotrafic ou encore la pêche illégale et intensive.

En partenariat avec l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Un cycle de webconférences avec le Master 1 Direction de projet ou d’établissement culturel de l’École des Arts de la Sorbonne

Jean-Pierre Beurier

Jean-Pierre Beurier est un juriste et professeur émérite de la faculté de droit de l’université de Nantes, également chercheur au centre de droit maritime et océanique (CDMO) dont il est le fondateur. Il est spécialisé en droit international de l’environnement et de la mer. En 2008, il publie l’ouvrage Droits maritimes dans lequel il aborde le droit de la mer de manière transversale. Plus récemment, il publie l’article Le nouvel accord sur la haute mer : une avancée du droit en trompe-l’œil dans la Revue juridique de l’environnement concernant le dernier traité conclu aux Nations Unies sur la protection de la haute mer. Jean-Pierre Beurier est un spécialiste reconnu dans son domaine. À ce titre, il a par exemple été auditionné lors du procès Erika à l'issue duquel le préjudice écologique a été consacré. Il a aussi reçu la Croix d’officier du Mérite Maritime en mai 2023, distinction honorifique qui récompense son parcours professionnel.

 

Patrick Chaumette

Patrick Chaumette est professeur émérite de l'université de Nantes, ancien directeur du Centre de Droit Maritime et Océanique (CDMO). Il est le coordonnateur de l'ouvrage collectif Droits Maritimes, collection Dalloz Action, dont la 4ème édition a été publiée en 2021 ; un ouvrage unique qui couvre l'ensemble des disciplines du droit de l'océan. Patrick Chaumette est spécialisé en droit social, notamment concernant les gens de mer, secteur très mondialisé, ainsi qu'en droit de l’océan. Il a consacré un ouvrage au droit social maritime, paru en 1993 aux Editions du CNRS : Contrat d'engagement maritime : Droit social des gens de mer (également Estudio Técnico-Jurídico del Convenio 188 sobre el Trabajo de la Pesca (2007) de la OIT, FOTINOPOULOU-BASURKO Olga, CHAUMETTE Patrick & CARRIL VASQUEZ Xose Manuel (coord.), Editorial Aranzadi, Cizur Menor, Navarra, 2018). Il est l'auteur de nombreuses autres publications et a coordonné un programme européen de recherche, ERC Advanced Grant 2014-2019, Human Sea, qui a donné lieu à plusieurs ouvrages collectifs chez Gomylex à Bilbao ou Marcial Pons à Madrid : tels que Surveillance et prévention des trafics illicites en mer (2016), Challenge économique et maîtrise des nouveaux risques maritimes : Quelle croissance bleue ? (2017), Gens de mer : un marché international du travail en perspectives (2016), dans lequel les mutations du travail à bord des navires marchands sont envisagées, Richesses et misères des océans : Conservation, Ressources et Frontières (2018), qui aborde la protection de l'environnement marin, le gaz et pétrole offshore, et les défis d'une nouvelle gouvernance maritime européenne, et enfin Le droit de l’océan transformé par l’exigence de conservation de l’environnement marin (2019). Ces ouvrages sont en open access, conformément aux exigences du Conseil européen de la recherche, sur Hal-shs. Enfin, il publie des articles et participe à de nombreux colloques et rencontres autour des sujets dont il est spécialiste. Il participe actuellement au débat public, organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) concernant la révision des Documents Stratégiques de Façade (DSF) et le déploiement des parcs d'éoliennes en mer à l'horizon 2035, pour la façade Nord-Atlantique Manche-Ouest (NAMO).

Florian Manet

Colonel de la gendarmerie nationale, Florian Manet est expert en sûreté globale et chercheur associé à la Chaire de géopolitique de Rennes School of Business. Il a commandé différentes unités opérationnelles de la gendarmerie en France métropolitaine, en Outre-mer mais aussi à l'étranger. Il a plus particulièrement développé une expertise en matière de police judiciaire, c'est-à-dire la répression des infractions à la loi pénale commises sur le territoire français ou à l'étranger au préjudice de ressortissants ou d’intérêt français. À ce titre, il a commandé de 2015 à 2018 la Section de Recherches de la Gendarmerie maritime, le service national de police judiciaire dédié à l'environnement maritime et portuaire. En coordination étroite avec les acteurs privés comme publics, il développe une approche renouvelée de la lutte contre la criminalité organisée (cybercrime, atteinte au patrimoine naturel maritime, trafic d’êtres humains ou d’objets volés, contrefaits ou de substances illicites, terrorisme..) en lien avec l’environnement maritime et les gens de mer, dans une logique de continuum terre-mer. De plus, dans le cadre du cycle politique de 2018 -2021 de l’Union européenne, il a été leader d’un projet européen EMPACT (European Multi Approach Platform Against Criminal Threat) -EUROPOL dédié à la criminalité organisée spécialisée sur les atteintes au patrimoine naturel maritime (pêche illégale). Dès lors, il publie régulièrement des articles ou des contributions consacrés aux enjeux de sécurité maritime, à la lutte contre la criminalité organisée comme aux cyber-menaces. Il est l’auteur d’un ouvrage fondateur intitulé Le crime en bleu, essai de thalassopolitique, publié aux éditions Nuvis. Il est diplômé de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (1998), de l'École des officiers de la gendarmerie nationale (2004) et de l'École de guerre (2011). Il est auditeur de l’Institut des Hautes Études de la Défense nationale (2018).

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles


1 cours d’essai de sport gratuit
50% de réduction sur les spectacles (hors tarification spéciale)
Gratuité pour les séances du Cinéclub
10% de réduction au bar du Carreau
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle

Vous pourriez également aimer

18 mai
17h30 à 19h30

DJ Set : Danse, Musique

Dj set - Birthday Party

18 mai
Samedi 18 mai 2024

Lecture, Spectacle : Danse, Théâtre

Spectacle & lecture

26 juin au 30 juin

Festival : Art contemporain, Art vidéo, Danse, Sport

Festival Jogging 2024