L’Ours

Jean-Jacques Annaud

Un superbe conte animalier de Jean-Jacques Annaud, triomphe populaire avec plus de 9 millions d’entrées en France, qui a remporté le César du meilleur réalisateur et du meilleur montage !

Date(s)
Mardi 10 décembre 2024 à 19h30
Lieu(x)
Salle de spectacle
Tarif(s)
Tarif C : plein 8€ / réduit 5€ / demi-tarif 4€ / Gratuité avec la Carte Carreau
Durée
1h40
Informations supplémentaires

Projection suivie d'une rencontre

Réserver

Le film

Synopsis : L'ourson Youk coule des jours heureux avec sa mère, mais une pierre qui se détache d'une paroi rocheuse le rend orphelin. Désemparé, Youk erre dans la nature à la recherche d'un quelconque réconfort, qu'il croit trouver auprès de Kodiak Kaar, un ours adulte. Celui-ci commence par repousser son jeune congénère, avant d'accepter de le prendre sous sa protection. Bientôt, Kodiak Kaar et Youk deviennent les meilleurs amis du monde.

Rencontre

La projection sera suivie d'une rencontre avec des professionnel·le·s ayant participé au film et d’un temps d’échange avec le public.

En savoir plus sur ce film :

  • C'est un livre d'enfant dont le personnage était un lapin qui a donné envie au réalisateur Jean-Jacques Annaud, après La guerre du feu, de réaliser une histoire dont le personnage principal serait un animal. Il a confié le projet du scénario à Gérard Brach qui s'est inspiré finalement du livre Le grizzly écrit par le célèbre romancier James Oliver Curwood.
  • Pour convaincre son producteur, le cinéaste Claude Berri, Jean-Jacques Annaud a envoyé un des plus courts pitchs connu à l'époque : "Un ourson orphelin, un grand ours solitaire, deux chasseurs dans la forêt, le point de vue des animaux."
  • Jean-Jacques Annaud raconte qu'il a inondé ses collaborateurs de conseils et précautions à prendre face aux ours, animaux magnifiques, mais imprévisibles.
  • Jean-Philippe Varin, l'un des dresseurs animalier qui se sont occupés des stars du film (avec Doug Seus et Mark Wiener) se méfiait des instincts carnassiers des ours. Pour éviter que Bart et Doc, les deux ours kodiaks incarnant le héros du film ne tuent et dévorent les oursons, le dressage a été long, près de quatre ans, et a même impliqué un ours en peluche pour apprendre aux adultes à contrôler leur agressivité.
  • Pour les besoins d'une photo promotionnelle, Jean-Jacques Annaud a accepté de poser juste à côté de Bart, un des deux kodiaks adultes. Tout se déroule bien quand, pour des raisons inconnues, Bart passe à l'attaque et jette sa masse de 900 kg sur le cinéaste et tente de le mordre à la nuque. Jean-Jacques Annaud estime qu'il doit la vie à une lecture préalable qui lui avait appris qu'il devait "faire le mort".
  • Le film a reçu le César de la meilleure réalisation et le César du meilleur montage en 1989.

En partenariat avec CinéCaro

Cette ode à la sauvagerie et à une espèce de plus en plus menacée par la main criminelle de l’homme, est bien l’expression parfaite d’un cinéaste qui parvient admirablement à conjuguer les exigences d’un cinéma populaire à un talent visionnaire et totalement novateur.
La Revue du cinéma

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles


1 cours d’essai de sport gratuit
50% de réduction sur les spectacles (hors tarification spéciale)
Gratuité pour les séances du Cinéclub
10% de réduction au bar du Carreau
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle

Vous pourriez également aimer

14 décembre au 15 décembre
Sam 11h-21h30, dim 11h-19h

Salon : Mode et design

Klin d'œil 2024

21 novembre au 5 juin
19h

Débat / Rencontre :

Le vivant avec Camille Crosnier

4 décembre au 5 décembre
19h30

Spectacle : Danse

XXX / bullet time