Art contemporain

Festival Everybody 2023

De l'art vidéo aux installations mouvantes, en passant par les expositions XXL, l'art contemporain investit Le Carreau du Temple pour questionner la place des corps dans la société contemporaine.

Date(s)
Du vendredi 17 au mardi 21 février 2023
Lieu(x)
Halle
Tarif(s)
Entrée libre
Durée
5 jours

A Normal Working Day | Day 3611, 2019 - Delgado, Fuchs & Zimoun - ANWD Photo Matthieu Moerlen © Mr Jadis

INSTALLATION PLASTIQUE

Day 3611 de A Normal Working Day (Delgado Fuchs et Zimoun)

A Normal Working Day, collectif regroupant le duo iconoclaste Delgado Fuchs (Marco Delgado, Nadine Fuchs) et le plasticien Zimoun, travaille autour de la question « Qu'est-ce qu'une journée normale de travail ? ». Ici, le corps n’est pas seulement vecteur d’identité, il devient le matériau de base, où performance, mouvement et création visuelle se lient. L'installation mi-sérieuse, mi-triviale, joue sur le registre de l’équivoque et questionne, avec sensualité et acuité, la représentation et la mise en scène du corps. Pour les pantins désarticulés de taille humaine présentés au Carreau du Temple les danseurs deviennent images, icônes, acteurs de leur propre métamorphose. Les images sont animées dans un mouvement permanent par un système mécanique. Les pantins, deviennent ainsi autant d’individus singuliers formant une foule qui bruisse.

Crédit photo : A Normal Working Day | Day 3611, 2019 - Delgado, Fuchs & Zimoun - ANWD Photo Matthieu Moerlen © Mr Jadis

Joystick - Madison Bycroft

INSTALLATION MULTIMEDIA

Joystick de Madison Bycroft

Dans sa pratique, Madison Bycroft utilise la performance, la sculpture, la vidéo et le paysage sonore pour explorer le genre, la subjectivité, l'identité et le soi. Joystick remet en question les codes sociaux et esthétiques du jeu vidéo. Le projet multimédia, interactif et immersif imite un jeu vidéo, mais un jeu où la désorientation est un principe directeur qui induit en erreur, où un personnage principal désobéissant ne prend même pas la peine de battre les adversaires.

Un projet en résidence d'artistes à Ubisoft, éditeur français de jeux vidéo, dans le cadre du programme PACT(e) mené par Le Carreau du Temple

INSTALLATION VIDEO

Annie et BOXE d'Éric Minh Cuong Castaing

L'installation vidéo met en scène les "corps empêchés". Croisant performance et cinéma, il offre à ceux-ci des moyens de réappropriation. Pour cette installation, Éric Minh Cuong Castaing filme Kamal, victime d’un AVC, et Annie, résidente de La Maison de Gardanne, un centre de soins pour patients en fin de vie. Atteints de maladies chroniques, cette ancienne danseuse et cet ex-boxeur professionnel·le·s réinventent et redécouvrent l’intensité d’être pleinement mobiles, aidés par les danseur·se·s qui interviennent tel·le·s des prothèses humaines, sensibles, et relationnelles, palliant aux insuffisances motrices.

En écho avec la programmation du spectacle Forme(s) de vie du chorégraphe

Aphakie - Eva Nielsen

PEINTURE ET PHOTOGRAPHIE

Eva Nielsen

Née en 1983, l'artiste franco-danoise Eva Nielsen vit et travaille à Paris. Diplômée des Beaux-Arts de Paris, elle participe à la 16e édition de la Biennale de Lyon (2022) ainsi qu'au 23e prix de la Fondation Pernod Ricard. L'hybridation est au cœur de son travail. Ses tableaux explorent la frontière entre peinture et photographie, ses paysages sont comme des images palimpsestes : déposée par strates, en couches successives, par surimpressions. L’image apparaît à la fois une et multiple, incertaine et flottante.

Pour le Festival Everybody, cinq œuvres de l'artiste seront exposées, fruits d'une résidence (initiée dans le cadre du programme PACT(E) - programme de résidences d'artistes en entreprises du Carreau du Temple) au sein de l'entreprise Paprec en Île-de-France. Cette série de cinq toiles nous donne à voir des espaces mêlant nature et architectures qui apparaissent ici comme des traces d’humanité passée, donnant lieu à de multiples lectures et interprétations où tous les questionnements semblent possibles.

Crédits photo :
Aphakie, 2021 - 190x140 cm - Acrylique, encres et sérigraphie sur toile

Un projet en résidence d'artistes au sein de l'entreprise Paprec en Île-de-France, dans le cadre du programme PACT(e) mené par Le Carreau du Temple

Love Warriors - Collectif Lova Lova

EXPOSITION PHOTO

Collectif Lova Lova

Le Collectif Lova Lova est un duo de photographes et réalisateurs guyanais, formé par Léa Magnien et Quentin Chantrel, qui vit et travaille entre Cayenne, Marseille et Paris au grès des projets. Leurs photographies mettent en scène des personnages flamboyants et reflètent le regard que ces deux artistes portent sur un monde au sein duquel les cultures s’articulent, se confrontent, s’entremêlent et s’observent : un monde où les identités sont en perpétuelle évolution.

Pour le Festival Everybody, huit photographies grand format seront exposées sur les vitres de la Halle.

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles


1 cours d’essai de sport gratuit
50% de réduction sur les spectacles (hors tarification spéciale)
Gratuité pour les séances du Cinéclub
10% de réduction au bar du Carreau
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle

Vous pourriez également aimer

15 septembre au 16 mai
19h

Débat / Rencontre :

Faire Corps

17 février au 21 février
Du vendredi 17 au mardi 21 février 2023

Festival : Art contemporain, Art vidéo, Danse, Sport

Festival Everybody 2023

13 avril au 16 avril
Plusieurs horaires différents

Salon : Art contemporain

Urban Art Fair 2023