Sorry, boys

Marta Cuscunà

À partir d’un fait divers américain où 18 jeunes filles ont décidé de tomber enceintes en même temps et d’élever leurs enfants ensemble, sans les pères, Marta Cuscunà dresse un portrait contemporain du féminisme et des nouvelles masculinités. Avec humour et légèreté, Sorry, boys dénonce une société où le patriarcat est roi et appelle à un sursaut hoministe.
Une pièce palpitante, au sens propre comme au figuré, dans le fond comme dans la forme.

Date(s)
Du mardi 4 au jeudi 6 mai 2021
Lieu(x)
Salle de spectacle
Tarif(s)
Tarif A : plein 20€ / réduit 15€ / demi-tarif 10€
Durée
1h15

Sorry, boys s’inspire d’un fait divers qui a défrayé la chronique d’une petite ville du Massachusetts en 2000 : 18 lycéennes de moins de 16 ans décidaient de tomber enceinte en même temps pour élever leurs enfants ensemble.

Le spectacle s’ouvre sur un apparat scénique proprement saisissant, une trouvaille de la brillante scénographe Paola Villani. Dans la pénombre surgissent douze têtes coupées, marionnettes accrochées sur des tableaux comme autant de trophées de chasse. D’un côté, six adultes : parents, directeur et infirmière du lycée ; de l’autre, les pères adolescents. Un flot de SMS versés sur grand écran - que s’échangent les jeunes femmes, invisibles - insuffle une esthétique numérique contrastant résolument avec l’univers de la marionnette, mais qui l’aspire à la dérobée dans sa sphère contemporaine.

Les protagonistes tentent de comprendre les raisons du pacte de maternité entre ces adolescentes. Comment un féminicide dans leur ville a-t-il pu engendrer cette grossesse collective ? Les uns et les autres en débattent, mais n'en restent pas moins cloués au mur.

Dernier épisode d'une trilogie explorant les résistances féminines, Sorry, boys s'inscrit dans un travail politique, à la fois féministe et antifasciste, d'une grande subtilité. Manipulant seule les douze marionnettes, et en assurant, seule aussi, toutes les voix, Marta Cuscunà réalise ici une performance exceptionnelle, au retentissement visuel et sonore indélébile.

Le spectacle est caractérisé par l'utilisation explicite de références à connotation sexuelle.

En partenariat avec Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette / spectacle d’ouverture de la Biennale Internationale des Arts de la Marionnette (BIAM)

Avec cette 11e édition, la BIAM fait découvrir le large éventail des arts de la marionnette avec des artistes qui déploient des trésors d’ingéniosité par le métissage des techniques de manipulation pour représenter le monde.
En savoir plus sur la BIAM

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles pour la saison 2022-2023


50% de réduction sur les spectacles en réservant quand vous le souhaitez (hors tarification spéciale).
1 cours d’essai de sport gratuit.
10% de réduction au bar du Carreau.
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle.

Vous pourriez également aimer

21 octobre au 23 octobre

Salon : Art contemporain

Also Known as Africa (AKAA) 2022

29 septembre
14h30 et 19h30

Spectacle : Danse

Echo

3 septembre
11h à 17h

Art du cirque, Danse, Musique, Sport, Théâtre

Forum des associations artistiques et sportives