Le Souper

Julia Perazzini | Cie Devon

Artiste d’exception aux multiples talents, Julia Perazzini imagine dans « Le souper » un dialogue avec son frère décédé, transformant notre peur commune de la mort en puissance d’activation du vivant.

Date(s)
Lieu(x)
Salle de spectacle
Durée
1h10

En partenariat avec le Centre culturel suisse à Paris

Comédienne, performeuse, ventriloque, transformiste d'exception, Julia Perazzini imagine un dialogue avec son frère décédé. L'artiste invoque et désamorce sa propre peur de la mort pour l'offrir en miroir aux spectateurs et, une fois n'est pas coutume, l'envisager comme une puissance d’activation du vivant.

En conversant avec l'absent, Julia Perazzini élabore une déroutante alchimie entre souffle, corps et voix, qui réveille notre relation avec l’invisible, l’irrationnel, donne la parole aux recoins endeuillés ou figés de nous-mêmes. Elle méduse l'étrangeté, voire la légitimité, de la frontière entre ce qui est dit « absent » et dit « présent ». Pouvons-nous transgresser les règles des possibles connexions entre les êtres ? Il y va de la constitution d'un « nous ».

Elle n'a pas connu ce frère, disparu avant qu'elle ne naisse. C'est ainsi dans un grand vent de liberté formelle, mais avec pudeur et délicatesse, que l'artiste s'autorise à rêver que la vitalité de son frère pourrait réinsuffler de la vie là où les choses sont gelées, révélant ce terreau créatif et incorruptible de nos parties enfouies. Passé et présent, conscient et inconscient se cognent, laissant jaillir par étincelles les failles des mosaïques qui nous composent, tous ces petits « jeux » au sens mécanique qu'explore méticuleusement l'artiste. Sur une scène presque vide se livre un jeu qui flirte avec le « non-jeu », soulignant la finesse de l'écriture, et, surtout, la déconcertante performativité de Julia Perazzini. Une sublimation psycho-magique de nos angoisses.

La pièce est étonnamment douce et légère, drôle aussi, sincère surtout. Il ne s’agit pas de faire tombe et encore moins mausolée, mais d’interroger sérieusement ce vide laissé et de le sublimer, en danse et en chant.
Toutelaculture.com
Julia Perazzini, avec sa grande délicatesse, démontre qu’il est aussi possible de rire avec la mort
Mouvement

Videobox

En écho du spectacle, projection de Women and Smoke, California (1971-1972, 14min) de l’artiste Judy Chicago dans l’espace Videobox du mercredi 17 novembre au samedi 4 décembre 2021 en accès libre. Visite commentée les mercredi 17 et jeudi 18 novembre 2021 à 18h30.
Télécharger le dossier
Videobox est un espace permanent dédié à l'art vidéo, situé dans le vestiaire 9 du Carreau du Temple au niveau -1. Découvrir l'espace

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles


1 cours d’essai de sport gratuit
50% de réduction sur les spectacles (hors tarification spéciale)
Gratuité pour les séances du Cinéclub
10% de réduction au bar du Carreau
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle

Vous pourriez également aimer

29 novembre au 11 avril
19h

Débat / Rencontre :

Les Rencontres de la Sorbonne 2022-2023

20 avril au 23 avril

Salon : Art contemporain

Salon Solid'Art 2023

15 décembre
19h

Débat / Rencontre :

Faire Corps #3