Art contemporain

Festival Jogging 2023

De la sculpture à la photo, dans la lignée de l'Olympisme, l'art contemporain investit Le Carreau du Temple pour explorer de manière unique le dialogue entre les arts et le sport !

Date(s)
Du mercredi 28 juin au dimanche 2 juillet 2023
Lieu(x)
Halle
Tarif(s)
Entrée libre

SCULPTURES

Pierre Larauza

Pierre Larauza développe une pratique tridimensionnelle au croisement de l’art et du documentaire. Un travail d’installation et de sculpture profondément ancré dans le réel qu’il qualifie de « sculpture documentaire ».

Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International (WBI) et du CWB Paris, Centre Wallonie-Bruxelles/Paris - Hors-Les-Murs Constellations.

20 février 1998, Nagano - Pierre Larauza © Stephane Roy

20 février 1998, Nagano

Sculpture, 7 x 1 x 2.25 m, 2021

Dédiée au saut périlleux arrière réalisé en 1998 par la patineuse artistique Surya Bonaly lors des JO de Nagano. Ce mouvement culte rentré dans l’histoire, symbole de la lutte d’une icône discriminée, d’une minorité, d’une différence.

20 octobre 1968, Mexico - Pierre Larauza © Stephane Roy

20 octobre 1968, Mexico

Sculpture, 2 x 1.8 x 2.4 m, 2021

Cette sculpture fait écho au saut en hauteur historique de Dick Fosbury, réalisé lors des JO de Mexico 1968. Il fit découvrir au monde un mouvement inédit issu d’une transgression presque chorégraphique.

GAME ART

Djeff

Du game art à l'installation, ses œuvres invitent le spectateur à réfléchir et à prendre conscience de ces nouvelles modalités de la vie automatique. Ses installations jouent avec la fascination de l'homme pour la technologie, évoquant l'impact de leur évolution et de la vie humaine sur notre planète.

Hyper Olympic © Djeff

Hyper Olympic

Hyper Olympic est une simulation vidéoludique de l'épreuve reine des Jeux Olympiques : le 100 mètres ! Le but est de reproduire la course d’un(e) athlète en balançant alternativement de gauche à droite sur une dalle, comme interface renouvelée du joystick, le plus rapidement possible.

Conception : Djeff
Programmation informatique : Loïc Horellou
Dalles : Charlotte Charbonnel

Pentapong © Djeff

Pentapong

Réinterprétation du célèbre jeu PONG, cette œuvre explore le concept du multi joueur(se) projeté sur un écran pentagonal. Les limites de celui ci deviennent les limites du secteur de jeu. Jusqu'à 5 joueurs(ses) peuvent s'affronter avec une nouvelle fonction de rotation des raquettes a été implémentée : la balle peut être orientée pour viser un adversaire en particulier.

Conception : Djeff
Programmation informatique : Michel Davidov (ENSAD)

EXPOSITION PHOTO

Collectif Lova Lova

Le Collectif Lova Lova est un duo de photographes et réalisateurs guyanais, formé par Léa Magnien et Quentin Chantrel, qui vit et travaille entre Cayenne, Marseille et Paris au grès des projets. Leurs photographies mettent en scène des personnages flamboyants et reflètent le regard que ces deux artistes portent sur un monde au sein duquel les cultures s’articulent, se confrontent, s’entremêlent et s’observent : un monde où les identités sont en perpétuelle évolution.

Pierre Larauza

Basé à Bruxelles, l'artiste visuel et chorégraphe français Pierre Larauza développe une pratique tridimensionnelle au croisement de l'art et du documentaire. Un travail d'installation et de sculpture profondément ancré dans le réel qu’il qualifie de « sculpture documentaire ».

Ses œuvres prennent la forme de reconstitutions grandeur nature de mouvements qui l'ont particulièrement marqué ; d’un geste sportif culte à une bavure policière. Qu’il s’agisse d’un record, d’une invention chorégraphique, d’un mouvement interdit ou d’un mouvement raciste, ses installations évoluent au fil des enquêtes menées, transformant les œuvres en processus et, inversement, ces processus en œuvres.

En parallèle à sa pratique d'art visuel, Pierre Larauza crée depuis 2003 des performances et films de danse avec la chorégraphe Emmanuelle Vincent (binôme t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e). Leurs projets ont été diffusés dans plus de vingt-cinq pays sur les cinq continents. Iels sont artistes associé·e·s aux Halles de Schaerbeek jusqu'en 2024.

Docteur en art et sciences de l'art (2020, ULB/ARBA-ESA), Pierre Larauza est également diplômé de l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-La Villette (2004) et de l’École supérieure des beaux-arts de Bordeaux (1998). Dans sa thèse de doctorat soutenue en décembre 2020 (projet d'édition en cours), il interroge la rencontre de la sculpture et d’une démarche documentaire. Au travers de l’hypothèse d’un « récit plastique néo-factuel », il analyse les enjeux esthétiques et critiques d'une telle pratique tridimensionnelle d'investigation du réel. Il a par ailleurs publié sur l'hybridité spectatorielle de la 'danse exposée' (Geuthner, 2019) ou sur l’approche syncrétique de Cindy Sherman (Koregos, 2020).

Il s’investit également depuis 2016 dans un projet transculturel au Vietnam dont l’ambition est de constituer à long terme une base d’expériences et réflexions non-ethnocentrées, en collaboration avec l’Université des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville et l'ERG à Bruxelles.

Djeff

Au cours de ses études en communication, Djeff s'est particulièrement intéressé à l'image, à ses modes d'interaction, à ses nouveaux usages offerts par la technologie en se spécialisant en hypermédia à l'Université Paris 8 et en arts numériques aux Arts Décoratifs de Paris (ENSAD). En 2000, Djeff est lauréat de la bourse "créateur numérique" de la Fondation Hachette. Il est également le fondateur du studio de loisirs numériques Dekalko. De 2001 à 2009, il enseigne les nouveaux médias au département Culture et Communication de l'Université Paris 8 et rejoint Sciences Po en 2009 en tant que directeur artistique, puis directeur de la création en 2012 . Aujourd’hui, Djeff se consacre à plein temps à la création en tant qu’artiste plasticien et commissaire d’exposition indépendant.

Ses installations, vidéos et sculptures sont régulièrement exposées en France (Centre Pompidou, Nuit Blanche à Paris, Metz et Amiens, Fondation Louis Vuitton, Fondation Vasarely à Aix en Provence, festival Ososphère à Stasbourg , Musée en Herbe à Paris, La Gaîté Lyrique...) ainsi qu'à l'étranger (Shanghai, Istanbul, New York, Montréal, Berne, Gijón, Eindhoven, Genève...). Certaines œuvres ont rejoint des collections permanentes ( Computerspiele Museum de Berlin) et des collections privées.

Collectif Lova Lova

Le Collectif Lova Lova est un duo de photographes et réalisateurs guyanais, formé par Léa Magnien et Quentin Chantrel, qui vit et travaille entre Cayenne, Marseille et Paris au grès des projets. Leurs photographies mettent en scène des personnages flamboyants et reflètent le regard que ces deux artistes portent sur un monde au sein duquel les cultures s’articulent, se confrontent, s’entremêlent et s’observent : un monde où les identités sont en perpétuelle évolution.

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles


1 cours d’essai de sport gratuit
50% de réduction sur les spectacles (hors tarification spéciale)
Gratuité pour les séances du Cinéclub
10% de réduction au bar du Carreau
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle

Vous pourriez également aimer

13 mars
14h30

Concert : Musique

Emmaüs Solidarité fête ses 70 ans

21 mai
19h30

Projection : Cinéma

Tango libre

12 mars
19h30

Projection : Cinéma

Mr Gaga, sur les pas d’Ohad Naharin