Art Contemporain

Festival Jogging 2022

Le Festival Jogging 2022 offre un regard décalé et innovant sur les croisements entre sports et arts, entre installations, expériences participatives et exposition photographique.

Date(s)
Du mercredi 29 juin au dimanche 3 juillet 2022
Lieu(x)
Halle
Tarif(s)
Accès libre

Installations

BiLLGRABEN - Benjamin Begey

L’artiste Franco-Suisse Benjamin Begey associe l’art contemporain avec l’art du Feng Shui à travers des installations/performances. Il réalise des œuvres éphémères avec exclusivement des volants de badminton usagés, récupérés dans les clubs. Le Feng Shui signifie littéralement Vent et Eau. Le volant de badminton, fait de liège, de plumes d’oies et de canards, s’est révélé être un objet de prédilection pour faire apparaître ces deux énergies naturelles. Depuis 10 ans, les projets uniques de BiLLGRABEN sont présentés dans des contextes très différents entre la France et la Suisse. Le nom de BILLGRABEN prend sa source en Suisse, dans le site de L’Illgraben, cirque rocheux qui s’effondre à une échelle très rapide, par l’effet de l’érosion et d’une rivière de laves torrentielles. À l'image de cette fragile montagne, les installations véhiculent la notion de l'impermanence.

Plus d’infos : https://benjaminbegey.weebly.com/

MAPORTALICHE / POP’ LITTÉRATURE - Mustapha Benfodil

Avec l'installation MAPORTALICHE, l'écrivain propose une parodie de match de football, un "match littéraire" entre deux équipes. Sur chaque maillot, un texte imprimé : d'un côté, des extraits d'œuvres littéraires qui ont marqué l'artiste, de l'autre, des citations de ses propres écrits. Le titre de l’œuvre signifie en arabe dialectal algérien « ça n’a pas d’importance pour moi », et pose d’emblée un socle social et culturel, suggérant que même au milieu de ce panthéon des Lettres, il y a encore de la place pour d’autres récits. L’installation interroge l’écriture dans sa dimension visuelle et ses résonances dans l’espace public, sortir du médium livre pour explorer d’autres formes de réception de la littérature en mêlant esthétique formelle et culture populaire, baptisée par l'artiste la "Pop' Littérature".

Né à Relizane (Algérie), Mustapha Benfodil est romancier, poète, dramaturge et journaliste, il vit et travaille à Alger.

Avec le soutien de la ville de Saint-Denis

Work n°076 : Stay hungry - Nøne Futbol Club

D'abord conçue en 2013 dans le cadre de Cookbook, une exposition sur le processus culinaire et l’art au Palais des Beaux-Arts de Paris, Stay hungry s'inspire littéralement du titre d’un film avec Arnold Schwarzenegger. Partie intégrante de la série d’œuvres The Bold and the Beautiful (clin d'œil au titre du soap opera américain Amour, Gloire et Beauté), cette sculpture moquait le culte du corps parfait en mettant en scène un bodybuilder en caramel mou qui, avec la température ambiante de la salle d’exposition, se met à fondre, soulignant la futilité des canons imposés par l’argent et les codes de la télévision.

Cette fois, à partir du même moule, un tirage en résine bleue est réalisé. De part sa couleur bleue ce surfer d’argent, placera l’homme et ses tentatives de perfection corporelle à distance. L’homme, aussi bodybuildé soit-il, n’atteindra jamais la perfection de ce symbole de pureté cyan prônée par la publicité et sa représentation cinématographique.

Points de suspension - Le Club Pugnographique

Points de suspension - Le Club Pugnographique

Points de Suspension est un club ouvert à tout public désireux de partager la pratique de la pugnographie, procédé d'impression s'appliquant uniquement avec les poings. Ce dispositif participatif offre la possibilité aux participants, d’être clé en main, nom en poing, son propre pugnographe. Points de suspension se comprend donc comme un espace de création, d’échange, et de vente directe. Le club joue des codes de la boxe, du prêt-à-porter, du prêt-à-parler. Notre intention : Faites de nos mots vos impressions ! Notre devise : Le beau geste fait le bon mot !

Activation du dispositif :

  • Jeudi 30 juin 2022 : 14h à 18h
  • Vendredi 1er juillet 2022 : 14h à 18h
  • Samedi 2 juillet 2022 : 15h à 18h et 19h30 à 23h
  • Dimanche 3 juillet 2022 : 14h à 18h30

Points de suspension une création de : Richard Floquet, Antoine Proux & Senghté Vanh Boupha

Exposition photographique

Esthétique de l’effort - Thomas Symonds

L’exposition des photographies de Thomas Symonds, Esthétique de l’effort, explore le monde du sport et sa beauté cachée. La majorité des photographies exposées dans la Halle du Carreau du Temple, est issue d’un travail au long cours autour de la natation synchronisée. Ce sport, très peu médiatisé, a fait l’objet d’un documentaire réalisé par Thomas Symonds, lors des Jeux Olympiques de Rio en 2016. C’est une discipline qui allie une condition physique exemplaire, un sens du spectacle et une rigueur rare. Depuis plusieurs années maintenant, Thomas Symonds travaille avec des équipes nationales partout dans le monde, couvrant les coulisses des plus grandes compétitions internationales, avec toujours un regard décalé.

Plus d'infos : Instagram ou www.thomassymonds.com

Mobilier

C’est de la balle - Laurence Yared

C'est de la balle - Laurence Yared

C’est de la balle est un mobilier ludique qui joue avec les codes du sport. Pour crée cette collection d’assises sportives Laurence Yared récupère des matériaux propres à ce domaine : les balles de tennis, les ballons de foot, les filets… Tissées ou emprisonnées dans des filets, les balles deviennent des coussins ou des poufs dont les couleurs s’entremêlent pour créer une collection de motifs graphiques qui nous invite à venir faire une petite pause au milieu de la frénésie sportive…

Scénographe et plasticienne Laurence Yared développe des projets se situant à la frontière entre entre Art et Design. 

Benjamin Begey

Benjamin Begey, artiste Franco-Suisse, associe l’art contemporain avec l’art du Feng Shui à travers des installations/performances. Ses œuvres sont construites exclusivement avec des volants de badminton usagés, récupérés dans les clubs. Ce sont des pièces éphémères réalisées et transformées en fonction de la spécificité des lieux. Le Feng Shui signifie littéralement Vent et Eau. Le volant de badminton, fait de liège, de plumes d’oies et de canards, s’est révélé être un objet de prédilection pour faire apparaitre ces 2 énergies naturelles. Scénographe/plasticien s’impliquant pleinement dans la dimension corporelle, Benjamin Begey dessine des chemins abordant l’environnement comme créateur de l’Homme et ses œuvres

Mustapha Benfodil

Mustapha Benfodil est né en 1968 à Relizane, dans l’ouest de l’Algérie. Romancier, poète, dramaturge et journaliste, il vit et travaille à Alger où il est reporter au quotidien francophone El Watan. Mustapha Benfodil a publié notamment quatre romans : Zarta/Le déserteur (Alger, ed. Barzakh, 2000); Les Bavardages du Seul (Barzakh, 2003 ; prix du meilleur roman paru en Algérie), Archéologie du chaos [amoureux] (2007, réédité en France en 2012 chez Al Dante), Body Writing. Vie et Mort de Karim Fatimi, écrivain (Barzakh, 2018). Body Writing a été réédité à Paris, chez Macula, en 2019, sous le titre Alger, journal intense. Mustapha Benfodil a écrit, en outre, une dizaine de pièces de théâtre dont Clandestinopolis (Paris, L’Avant-scène Théâtre, 2008), Les BorgnesDe mon hublot utérin je te salue humanité et te dis blablabla et End/Igné (texte paru sous le titre : Le Point de vue de la mort, Al Dante, 2013). Sa dernière pièce, Fièvres, a été créée au Kaaistudio’s, à Bruxelles, en février 2020 dans le cadre du festival Moussem Cities/Algiers (mise en scène : Kheireddine Lardjam, compagnie El Ajouad). En 2018, Mustapha Benfodil a publié en Angleterre un recueil de poésie bilingue sous le titre : Cocktail Kafkaïne. Poésie noire (Bristol, Hesterglock Press ; traduit vers l’anglais par Joe Ford). Outre le roman et le théâtre, Benfodil pratique également la performance et l'installation littéraire. Durant l'été 2009, à l'occasion du 40e anniversaire du Panaf, le Festival panafricain, il a lancé "Lectures sauvages", un cycle de lectures théâtrales et poétiques en espace public, intervenant dans des lieux improbables (jardins, places publiques, théâtre romain de Tipasa, parkings...). En 2010, il a été convié à participer à la 10e Biennale d'Art contemporain de Sharjah (Émirats arabes unis) où il a réalisé une installation représentant une parodie de match de football: Maportaliche/It has no importance. Maportaliche a été ensuite montrée au Carreau du Temple, à Paris, en juillet 2016, à l'occasion de l'Euro 2016 accueilli par la France. En 2012, invité de la manifestation "Marseille-Provence 2013 - Capitale Européenne de la Culture, il a crée L'Antilivre, à la fois projet littéraire, exposition et atelier pluridisciplinaire. Ce projet a donné lieu à de multiples performances en Algérie, en France, en Tunisie, en Égypte, au Maroc... Comme reporter, Mustapha Benfodil a notamment couvert la guerre en Irak en 2003 d’où il est revenu avec un récit intitulé : Les Six derniers jours de Bagdad. Journal d’un voyage de guerre (Alger, éditions Casbah, 2003). Il a également réalisé des reportages en Egypte, en Syrie, au Liban, au Mali, en Europe, aux Etats-Unis, au Venezuela... Benfodil s’est intéressé également au dessin de presse à travers la figure du célèbre caricaturiste algérien Ali Dilem et a signé un livre intitulé: Dilem Président. Biographie d'un émeutier (2002). Ce livre est en accès libre sur Internet. En 2008, Mustapha Benfodil a été lauréat du prix international Omar Ouartilani du meilleur journaliste décerné par le quotidien El Khabar. Le 20 octobre 2020, il a reçu le Prix Mohammed Dib, le plus important prix littéraire en Algérie, pour son roman Body Writing. L'écrivain est sur le point de faire paraître un nouveau roman sous le titre : Bibliotopia.

Nøne Futbol Club

Nøne Futbol Club, None Fútbol Club ou None football club est un artiste fondé en 2009 à Paris. Il combine l’action performative, les messages conceptuels et la sculpture comme objet vivant et éphémère. Entre le tragique et l’humour, un jeu politique et fictionnel prend forme.

Le Club Pugnographique

Faites de nos mots
vos impressions !
Notre prix sera le vôtre.
Le beau geste fait le bon mot

Thomas Symonds

Après un master en droit des affaires, Thomas Symonds se réoriente et décide de poursuivre ses ambitions créatives en intégrant Penninghen, prestigieuse école de direction artistique. Motivé par son envie de créer et de témoigner de la beauté et diversité du monde, il se spécialise dans la photographie et vidéographie. Sa pratique allie commandes commerciales et projets personnels, dont le sujet principal est l’humain.

Ancien nageur de haut niveau, Thomas a su combiner son expérience sportive avec sa pratique de la photographie de mode pour créer un univers originale. Il apporte au genre documentaire une recherche plastique issue de sa formation, avec toujours l’Homme au centre.

En parallèle, il co-fonde plusieurs revues dont Papier Magazine, distribué au MoMA et à la Tate Museum et Fishtail Mag, unique média papier dédié à la natation artistique.

Depuis plusieurs années, Thomas est également professeur à l’école Penninghen, où il enseigne la direction artistique et anime des workshops photographiques.

Carte Carreau

20€ / Année

10% de réduction sur toutes les activités associatives sportives et artistiques annuelles


1 cours d’essai de sport gratuit
50% de réduction sur les spectacles (hors tarification spéciale)
Gratuité pour les séances du Cinéclub
10% de réduction au bar du Carreau
Possibilité de reporter votre place sur une autre date du même spectacle

Vous pourriez également aimer

28 juin au 2 juillet

Festival : Art contemporain, Danse, Sport

Festival Jogging 2023

17 février au 21 février
Du vendredi 17 au mardi 21 février 2023

Festival : Art contemporain, Art vidéo, Danse, Sport

Festival Everybody 2023

15 décembre
19h

Débat / Rencontre :

Faire Corps #3